Blog notes numéro 3

Publié le par Adam Pianko

18 septembre 20 heures trente.

 

Bientôt trois mois que je tiens ce blog. Le nombre des visites continue à croître, par à coups parfois assez brutaux, dans un sens aussi bien que dans l'autre, mais au total plutôt régulièrement. Tout irait donc pour le mieux, tout se passerait selon mes voeux, si les « commentaires », ces traces de votre passage que vous autres visiteurs avez la possibilité de me laisser, étaient plus nombreux. Or, ils sont rares, très rares, pour ainsi dire  inexistants, et cette rareté m’angoisse, me plonge dans le désarroi. J’avais crû, amis bloggeurs que si je parvenais à faire en sorte que vous soyiez de plus en plus nombreux, je me sentirais parfaitement rassuré, sur le sort de mon entreprise. Je dois admettre que je m’étais trompé. Quel que soit votre nombre, dès lors que vous ne m’écrivez pas je suis toujours aussi inquiet. Ce matin, j’ai consulté mes statistiques . Nombre de visites : cinquante, nombre de pages consultées : cent vingt. Ce n’est pas mal du tout, et en tous cas en augmentation. Ce qui ne l’est pas en revanche, c’est le nombre de vos « commentaires », qui lui n’a pas bougé. Et ce silence de votre part, cette obstination que vous mettez à ne pas vous manifester  me donne chaque matin le sentiment troublant que vous n’existez pas. Et si les statistiques mentaient ? Si les chiffres que je lis sur mon écran n’étaient qu’un piège grossier, un leurre pour m’égarer ?  

 

Un de mes amis, artiste peintre, et philosophe à ses moments perdus, a une vision du monde que jusque là je n’avais jamais voulu prendre très au sérieux. Il pense que notre terre, cette terre sur laquelle  nous vivons, n’est pas seule dans l’univers. Que nous autres terriens ne sommes pas les seuls à l’habiter. Il ne croit pas à l’existence des Martiens, mais à celle de deux mondes parallèles, un autre monde semblable à celui que nous connaissons, avec les mêmes gens, les mêmes histoires,  les mêmes lieux, semblable et aussi un petit peu différent, à la façon un  peu des frères jumeaux, deux mondes décalés dans le temps, une fraction de seconde plus tard ou plus tôt.

 

 Pour preuve matérielle de cette théorie, il avance des grottes quelque part au Mali, des grottes préhistoriques, avec sur leurs parois des représentations rupestres d’animaux, mais aussi des marques de mains, des trace de cinq doigts  comme imprimées. Ces grottes selon mon ami, sont le point de passage, par des rituels appropriés, de ce monde parallère au notre, et les peintures rupestres les traces que qu’on laissé derrière eux ceux qui l’ont emprunté.

 

Chaque matin désormais, je me demande s’il n’y a pas un peu de  vrai dans cette théorie. Un blog est un journal virtuel. Je m’interroge de plus en plus sur le sens de ce mot. Virtuels ! Est-ce que mes visiteurs, dont je ne serai jamais certain qu’ils existent réellement, s’ils ne font rien pour me le prouver, ne le sont pas un peu ? Est-ce qu’ils ne font pas partie de cet autre monde spatio-temporel dont mon ami Patrick m’a parlé, est-ce qu’ils ne viennent pas d’un blog parallèle, dans lequel ils retournent dès que j’ai le dos tourné, c'est-à-dire dès que j’ai  fermé ma connection.

 

Pour en avoir le cœur net, je suis allé au cœur de ce mystère, je suis allé explorer le monde mystérieux, et infini des blogs. Chaque jour, m’a-t-on dit, il s’en créé des dizaines de milliers, la plupart par des adolescents. Floran, le fils aîné de Michel, m’a invité sur l’un d’eux, un des blogs de son lycée.

 

C’est un blog assez simple, avec des photos, accompagnées de commentaires.

 

"Salut à tous et à toutes, premièrement je tiens à dire que ce blog est minable »

 

« Deuxièmement,  les photos sont pitoyables. »

 

Sous la photo de Floran, je lis ce jugement.

 

« Pour Floran, (Aladin pour les intimes) il a aucun sexe appeal, il est moche, il pue ».,

 

Je lui demande : « Tu sais qui a écrit ça? ». Il croit savoir, sans être tout à fait certain.

 

- Si c'est celle à laquelle je pense, c'est un "teston" dit-il, en m'expliquant ce que ça voulait dire: un crack, un petit génie, une grosse tête, quoi. 

 

Un "Teston", dans une classe où cette catégorie supérieure d’élèves doit se compter sur les doigts d’une seule main. Et ce teston est une testonne, une testonne attirée par un élève moyen. Elle n'ose pas avouer ce sentiment, se cache derrière un pseudonyme. Je sens dans cette petite intrigue quelque chose de véritablement marivaldien. La suite me confirme dans ce sentiment:

 

 Merci Floran pour ta classe, ta dégaine, j'adore tes pantalons, et tes pseudo-vestes plutôt chiffons sans manches qui te servent de serviette à la cantine.

 

 

 

Publié dans BLOG NOTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

senh 25/09/2005 13:12

hehe, moi aussi j ai ce cote un peu bete qui m empeche de lire les livres ecrits par des 'people', mais bon, il y a des gens talentueux a la tele, comme... enfin surement^^

Mais je n etais pas venue pour dire ca, je voulais encourager l auteur de ces petits billets... j ai clique sur le lien d un des posts sur le forum de l anarchiste couronne, et ce fut une bonne surprise

Concernant le livre, ce n est pas mon genre de lectures habituelles (l auteur impie n etant pas encore enterre gnak), et surtout avec la rentree, mon budget livre est un peu court... mais je crois que j ai un petit coup de coeur, alors un de ces jours, proche, y a des chances que...

Adam Pianko 07/01/2006 20:45

Il me semblait bien que ces trois lettres Senh me disaient quelque chose. Avez vous mis en oeuvre votre projet d'acquisition? Si oui, je serais plutôt content d'avoir votre opinion sur ce roman. Et dans le cas contraire, je me ferai un plaisir de vous l'envoyer. Adam

marianne capricieuse 23/09/2005 19:01

Cher Boby (la pointe)
PPDA est peut-être un auteur, je ne dis pas le contraire. Il a sans doute écrit les titres que tu indiques, mais on peut se demander s'il serait aussi connu, et aussi lu, s'il ne présentait pas le journal à la télé. En ce qui concerne, je n'en ai lu aucun. Pour moi, la culture et la télé, ça fait deux. Mais si tu m'indiques celui que tu préfères, je veux bien faire l'effort d'essayer. Après tout, il n'y a que les imbeciles qui ne changent pas d'avis.

boby la pointe 23/09/2005 05:04

Marianne

Si tu étais un peu cultivée, tu saurais que PPDA n'est pas que présentateur du JT.

C'est aussi un AUTEUR :

- Une Trahison amoureuse
- Confessions
- Elle n'était pas d'ici
- Lettres à l'absente
- Les Enfants de l'aube
- Petit homme
- Pirates & Corsaires
- Un enfant
- Les Aventuriers du Ciel

etc...

marianne capricieuse 21/09/2005 11:52

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, Bobby. Ce blog n'est pas tellement austère, et pas chiant du tout. Je le trouve même passionnant. Quant à ta remarque sur le physique de l'auteur, à mon avis tu dois être jaloux. En tous les cas, il est autrement plus intéressant que le présentateur de télé auquel tu fais allusion. compares.

boby 21/09/2005 03:10

Ton blog est à l'image de ta photo, austère et chiant...

Tous les auteurs de bouquins ne sont pas des sex symboles comme PPDA.

Ils feraient mieux de rester anonymes...